abbaye fontennay
Paroles de thérapeutes

En Bourgogne, Jean-Michel Gerbais, thérapeute, a posé ses valises garnies d’expériences humaines. Rencontre avec son domaine : l’Approche Centrée sur la Personne.

Jean-Michel Gerbais a d’abord beaucoup voyagé durant son parcours de consultant en formation professionnelle : “J’ai pratiquement fait le tour de la planète dans ma vie professionnelle et je me retrouve maintenant « par hasard » en Bourgogne, là où je suis né !”.

Deux cabinets au cœur de la Bourgogne généreuse.

Jean Michel Gerbais

Un cabinet à Montbard, sous-préfecture de plus de 5000 habitants en Côte d’Or, pas très loin d’Avallon. Dans ce cadre très prisé, il précise : “J’aime particulièrement cette région de Bourgogne avec ses vallons doux, ses jolies rivières, sans oublier le Canal de Bourgogne et ses péniches, il y fait bon vivre ! J’exerce à deux pas de l’Abbaye de Fontenay classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.”

enfant nature

Aujourd’hui, a 58 ans , après avoir conseillé les autres pendant des années, il a su se former aussi : “J’ai démarré ma formation dans l’Approche Centrée sur la Personne (Carl Rogers) en l’an 2000 après un parcours de consultant en formation professionnelle. Cette formation s’est déroulée pendant 4 ans en alternance avec mon job de consultant. Mes professeurs étaient et sont toujours Bernadette et Gérard Lamboy (Docteurs en psychologie) au sein de l’IFEF (Institut de Focusing d’Europe Francophone). Après mon cursus initial j’ai suivi au fils des années des modules de formation continue et j’ai été certifié « Trainer en Focusing ». Je suis maintenant un parcours pour assurer la formation des futurs thérapeutes au sein du même organisme.”

cabinet dijonUn cabinet à Dijon, la capitale de la Bourgogne, connue pour ses vignobles et sa gastronomie. Jean-Michel est un vrai natif et il défend bien sa région: « Dijon est une ville sauvegardée, classée au patrimoine de l’Unesco (Hôtels particuliers, musées, monuments, boutiques, jardins,…), elle regorge de richesses ».

Jean-Michel exerce donc sur deux cabinets. Il évoque son expérience : “J’exerce en libéral, en cabinet, depuis 2006 dans la pratique de la psychothérapie dans l’Approche Centrée sur la Personne (Carl Rogers) et le Focusing (Eugène Gendlin). J’ai plus de 5000 heures d’accompagnements thérapeutiques efficaces et ce sont mes anciens clients qui le disent ! J’anime régulièrement des groupes de pratique du Focusing et d’échanges d’expériences. (4 à 5 groupes mensuels)”.

Sa passion : accompagner l’être humain

passion l'humainSon parcours est assez riche, il a accompagné beaucoup de personnes pour en arriver à son activé d’aujourd’hui : “Ma passion c’est l’être humain et sa façon d’être au monde. J’ai découvert, grâce à Carl Rogers comment faciliter les processus d’apprentissage du changement en soi et pour soi. « La personne à toutes les compétences pour trouver ses propres points de repères » Il s’agit de faciliter les processus pour que chacun puisse trouver les repères qui lui conviennent, que la Personne retrouve son axe afin qu’elle puisse devenir qui elle est en profondeur”.

Grâce à son expérience, il peut recevoir un large public et c’est lui qui parle le mieux de son approche : “Je suis extrêmement sensible et je rencontre beaucoup de gens qui ont cette même sensibilité. Nos dysfonctionnements (de toutes natures) nous signalent une décohérence interne. Cette approche privilégie la personne et ses immenses ressources en excluant toute forme de jugement sur ce qui lui pose problème. Au lieu d’être dans une démarche « c’est cassé il faut réparer » (pathologisation, réductions de la personne à ses symptômes), nous sommes dans une facilitation des processus du vivant « être et permettre » cheminant vers une restauration de notre individualité et de notre singularité”.

Chaque thérapeute soigne l’accueil des personnes et choisit le déroulement de sa séance, Jean-Michel Gerbais confie privilégier l’humain : “Avant tout il s’agit d’une rencontre de personne à personne, je ne joue pas le « rôle » du thérapeute mais je tente d’instaurer une rencontre d’être humain à être humain en étant attentif à ce qui se déroule dans l’instant présent. Nous en profitons pour prendre un café ou un thé comme si nous étions de vieux amis qui échangent et se retrouvent autour d’un verre, grâce à ce rituel un lien fort peut exister

foret

Jean-Michel a étudié le processus de l’Approche Centrée sur la Personne : “Carl Rogers psychologue américain s’est posé la question « Quels sont les thérapeutes qui ont des bons résultats en thérapie ? Ce ne sont pas les méthodes employées mais leurs attitudes qui sont aidantes pour la personne. L’Approche Centrée sur la Personne consiste à mettre en œuvre de ces attitudes. E. Gendlin, un collaborateur de Rogers s’est posé cette question : Que se passe-il chez la personne qui réussit sa psychothérapie ? Les personnes qui prennent le temps d’écouter leurs ressentis internes ont plus de facilités pour avancer dans le processus. Il a mis au point un procédé pour permettre aux gens d’écouter ce qui se passe en eux et l’a appelé Focusing”.

lanterneNous avons demandé à Jean-Michel Gerbais quelles qualités il devait développer pour appliquer sa méthode : “La qualité de présence du thérapeute contribue à créer un climat de confiance : il s’agit d’une présence habitée, pleine, forte, tout en étant discrète, une présence ancrée ici et maintenant capable justement d’accueillir ce qui se présente. Calée dans la plénitude de l’instant, cette présence ouvre l’espace du possible, transmettant à la fois l’autorisation d’aller son chemin et le sentiment de sécurité pour affronter l’inconnu. Le doute, l’angoisse des situations ont besoin d’une confiance bien assise, capable d’affronter l’inconnu et ce qu’on projette sur lui qui fait si peur”.

Les thérapeutes reçoivent beaucoup de personnes en situation de stress, mais que fait Jean-Michel quand le stress le rattrape ? “Je m’arrête et je prends le temps d’écouter ce qui est présent à l’intérieur de moi. A l’écoute de ce présent intérieur je laisse venir mes sensations, progressivement elles se précisent, des images, des mots, des sensations nouvelles peuvent naître. Cette écoute intérieure dans l’acceptation de mes ressentis détend ma tension et me permet de trouver des solutions auxquelles je n’avais pas pensé jusque-là. J’applique pour moi ce que je me propose de vous faire découvrir”.

Un dernier message ? “Je cite souvent Coluche dans le sketch de l’étudiant : Il parle du doyen de la faculté « qui ne les a pas toutes d’ailleurs, ses facultés ! » « Ce mec-là, il veut nous vendre de l’intelligence, il a même pas un échantillon sur lui ! » J’entends par là que si j’ai la prétention d’accompagner quelqu’un dans cette approche, il est impératif que j’ai intégré en moi, les attitudes en question. Sinon ce n’est pas efficace. Je termine souvent mes entretiens par : Prenez-soin de vous et ne vous laissez pas « embêter »”.

Jean-Michel Gerbais organise chaque mois des groupes de parole et de Focusing :

  • Venarey les Laumes le 3ème mercredi de chaque mois « Atelier d’échanges d’expérience » (groupe de parole)
  • 1er lundi de chaque mois un atelier « Découverte du Focusing par l’expérience » ( +samedi 13 octobre à Dijon)
  • A noter: descriptif de chacun des ateliers sur l’agenda
  • Animation d’ Accueils-café (groupes de parole) et groupes autour de la parentalité.