Santé et Bien-être,  Sophrologie

Giovanna FOLLMI : traiter les crises de panique avec la Sophrologie

Crise de panique, de quoi s’agit il ?

lit_crise_paniqueLa crise de panique ou crise d’angoisse survient de façon inattendue, souvent sans véritable lien avec le contexte.

Au niveau physique les symptômes sont le cœur qui s’emballe, des tremblements, des sueurs, des vertiges, une impression d’étouffement, une oppression thoracique, des frissons ou bouffées de chaleur, la nausée.

Au niveau psychique, la personne est dans un état de peur intense, peur de devenir folle ou sensation de mort imminente. Les causes peuvent être un stress important, une phobie (agoraphobie), l’environnement, un terrain anxieux ou bien un traumatisme. Les femmes sont plus sujettes que les hommes aux crises de panique.

Si les épisodes de crises de panique se répètent, elles se transforment en trouble panique et les personnes vivent dans la peur permanente de revivre l’évènement. Au cours d’une crise de panique, la personne éprouve une excitation exagérée du système nerveux sympathique. Celui-ci s’active et déclenche l’augmentation du rythme cardiaque, la transpiration, la hausse de la pression artérielle, la sécrétion d’adrénaline. En absence de menace réelle, la personne interprète ces symptômes, essaye de leur donner du sens : peur d’une crise cardiaque, de devenir folle ou de mourir.

Comment la sophrologie peut-elle aider ?

zen sophroLa sophrologie est une aide précieuse à la détente physique et mentale. C’est une méthode qui amène la personne à prendre conscience de sa respiration, de son corps et de ces sensations et arriver à le détendre.
La respiration abdominale, plus profonde permet de se calmer lors de la crise de panique. Il s’agit d’inspirer en gonflant le ventre et expirer en dégonflant le ventre. Cette respiration plus lente permet de rééquilibrer les échanges gazeux. Le fait de se concentrer sur sa respiration aide également à calmer l’esprit pour reprendre le contrôle de ses pensées et rationaliser la situation : « je ne suis pas en danger de mort ». L’apprentissage de la détente du corps accompagnée d’une respiration consciente calme le système nerveux. Le relâchement musculaire amène à l’apaisement de l’esprit.

La technique de « contraction relâchement » des muscles est également efficace pour baisser le niveau de stress et se libérer des tensions que subit l’organisme. La conscience corporelle et sensorielle aident à identifier l’apparition des symptômes telles que l’accélération cardiaque, l’oppression au niveau thoracique, la boule à la gorge pour mieux arriver à les gérer.

Le sophrologue transmet les outils permettant aux personnes de les intégrer à leur vie.

Merci à Giovanna FOLLMI pour son article. Retrouvez plus d’articles sur son blog.

Julie G.

Responsable marketing & Journaliste web. Rédactrice en chef du blog LaMedecineDouce.com depuis 2014. Sophrologue par passion.