arbre nature
Paroles de thérapeutes

Hypnose, respiration consciente et bien-être avec Eddy Mannino : une invitation à grandir…

Eddy Mannino pratique l’hypnose et l’auto hypnose, l’EFT et notamment la cohérence cardiaque. Pour apprendre il a misé sur des formations de qualité avant d’ouvrir son cabinet.

De la philo à l’Hypnose

L’Hypnothérapeute a 40 ans. Il a commencé ses études par une maîtrise de philosophie, puis un master en linguistique : ”J’ai commencé mon parcours après un grand changement en découvrant la philosophie, la vraie, après mon bac. Cela a bouleversé ma vie, car ce n’est pas mes idées qui ont changé, c’est ma perception physique, ma confiance en moi : dès ce moment j’ai su que mon travail serait de comprendre et d’accompagner les gens vers ces ouvertures incroyables de la vie en nous. J’ai donc suivi cette voie passionnante jusqu’à la maîtrise, puis un master en linguistique. Plus tard un gros travail thérapeutique et des déconvenues pédagogiques m’ont conduit à comprendre que l’école française n’était probablement pas, malgré les discours…l’endroit qui était toujours prêt à accueillir réellement l’humain et ses potentiels. J’ai ouvert mon cabinet, qui a rapidement fonctionné. C’était ma voie”.

Eddy est devenu praticien en hypnose en 2013 (formation d’environ 250 h à l’ARCHE) : “J’ai pu découvrir d’autres écoles, et à ma connaissance, l’ARCHE est la meilleure. C’est sans compter avec mes formations en EFT et en rebirth. J’ai attendu 10 ans pour m’y former : c’est la technique la plus étonnante pour moi, et elle exige un accompagnement de grande qualité ; j’attendais de me sentir prêt. Enfin je me suis formé récemment en cohérence cardiaque avec David O’Hare, l’ex-collègue de David Servan-Schreiber. Cela fait un ensemble complet d’outils, tous liés au corps et à l’inconscient, que j’utilise très spécifiquement”.

Il a choisi de quitter Lyon pour s’installer en Drôme, un peu plus au sud, afin de rester près de Lyon, cherchant toujours des formes sérieuses et scientifiques de pratique : “Je garde un contact avec Lyon. Être un bon thérapeute demande un vrai travail sur soi, de la déontologie et une bonne formation et non pas quelques week-end payés par des laboratoires. J’avoue ne pas être très indulgent sur ce terrain…”.
Il a exercé en cabinet privé, à Valence d’abord et désormais à Valence et Livron-sur-Drôme, dans un lieu pluridisciplinaire : Je souhaiterais également intégrer une équipe à Montélimar, pour travailler en coopération et synergie avec d’autres spécialistes, car c’est une source d’enrichissement, d’efficacité et souvent de sérieux

Se comprendre, puis évoluer vers du positif

routeEddy Mannino pratique les spécialités suivantes : Hypnose, EFT (désactivation des traumatismes, une séance en général), cohérence cardiaque (forme de gestion du stress optimale et demandant très peu d’effort, de technique et de temps pour un maximum d’efficacité), rebirth/thérapie par le souffle (technique invitant des « régressions partielles » tout en sécurité) : “Les gens consultent principalement pour des problèmes pour lesquels je suis plutôt bon voire très bon : les angoisses et stress au sens large : dérèglement/douleurs avec suspicion de facteur émotionnel, crises phobiques, cauchemars, stress lié à un traumatisme etc. J’accompagne aussi les gestions de dépendances (cigarette, alcool etc), et parfois des enfants”.
Il précise que la personne ne doit pas être psychotique, ni alcoolisée ou sous stupéfiants :
La séance commence dès que je serre la main de la personne. Je lui pose quelques questions d’anamnèse, je lui donne les règles de l’échange, et si une porte émotionnelle s’ouvre et que j’ai su capitaliser ou observer des ressources en amont, alors je saisis l’occasion, et mon travail est de voir et de créer ces occasions, ces portes vers des bonds en avant, positifs. Car notre inconscient va beaucoup plus vite que le mental… Je travaille sans script rigide. Mon travail c’est l’humain, pas une énième technique dans un monde hyper technique”.

3 QUESTIONS-EXPRESS

Qu’aimez-vous dans votre pratique ?
J’aime la diversité et que ce travail m’invite à m’entraîner, à m’ouvrir toujours plus. Les qualités nécessaires sont l’intelligence émotionnelle, l’honnêteté intellectuelle : défendre un point de vue, donner des conseils, prétendre savoir à la place de la personne, tout ça est complètement étranger à l’hypnose ericksonienne. Bien peu de gens pratiquent réellement l’hypnose ericksonienne, car il s’agit de s’oublier complètement et de faire confiance en les mécanismes du patient, et en rien d’autre ou presque”.

Que faites-vous quand le stress vous gagne ?
J’’ai quelques « alertes inconscientes » lorsque cela arrive : tout d’abord si je stresse, je pose la question : est-ce mon stress ou celui du patient ? Si c’est le mien, je respire et j’observe : il y a forcément du positif dans cette émotion, toujours, comme une invitation à grandir. Si c’est celui du patient, alors génial, j’ai une émotion et une porte d’entrée. Chaque émotion, chaque sentiment se transforme en autre chose si on sait l’accueillir”.

Un message “bien-être” particulier à faire passer ?
S’accueillir entièrement, à son rythme, y compris avec ses peurs, c’est ainsi qu’on grandit, et chacun est capable de devenir un géant. En tant que HP (haut potentiel) j’accueille souvent des personnes qui ont la croyance inverse: que pour vivre, être accepté, il faut se minimiser, se mettre au niveau des autres, faire semblant, imiter. HP ou non, chacun commence à voir aujourd’hui que vouloir aller de plus en plus vite, être adapté, battre des records, tout cela n’est viable ni individuellement, ni collectivement. Et il y a tant à gagner à s’accueillir, POUR TOUS!”.

Actualités

Je propose aussi des séances de groupe, et j’interviens en entreprises et en structures (écoles, maisons de retraite) ; n’hésitez pas à me contacter !

Julie G.

Responsable marketing & Journaliste web. Rédactrice en chef du blog LaMedecineDouce.com depuis 2014. Sophrologue par passion.