paysage barba
Paroles de thérapeutes,  Sophrologie

Sandra Barba aide les femmes : “Je vous accompagne et vous ne serez plus seule”

Sandra Barba est Psychothérapeute et Sophrologue dans le Vaucluse, à Aubignan, petit village de 5000 habitants, à 6 kms de Carpentras. Elle s’est spécialisée dans l’accompagnement des femmes victimes de violences (physiques ou psychiques, burn-out, etc).

Une spécialité essentielle : l’accompagnement des femmes victimes

Elle présente sa région comme une évidence : “Je suis arrivée sur le Vaucluse à 18 ans. Le soleil, la chaleur et le côté accueillant de la population ne vous donnent plus envie de repartir. J’étais la première et la seule sur mon secteur à offrir mes services, ce qui a aidé au développement rapide de mon cabinet”

photo de barba

Sandra a 42 ans. Elle a ouvert son cabinet en 2005 en Sophrologie mention psychothérapie avec spécialisation sur le suivi des maternités et des enfants. Ensuite elle a repris ses études suite à la remise en question du titre de psychothérapeute auprès de l’EFPP PACA, c’était il y a bientôt 14 ans: Sandra est diplômée de l’Ecole de Provence en Sophrologie et Relaxation dynamique et relationnelle mention psychothérapeute (4 ans); diplômée à l’EFPP PACA en pratique de Psychothérapie (2 ans); certifiée en pratique de Pédagogie de formation CEGOS (3 mois) et  certifiée par l’INRS pour la Prévention des risques en entreprise.

Peu à peu elle s’est spécialisée dans l’accompagnement des femmes victimes de violences physiques, psychiques, burn-out, pervers narcissique, deuil et dépression : “Je travaille en relation avec des structures d’accompagnement des femmes, lieux où le bien-être et le retour à soi prennent une place de plus en plus importante. Je suis à l’aise avec ce public et j’apprécie la relation de confiance et l’évolution de ces personnes battantes et fortes”.

Un cabinet accueillant : un cadre, une jolie maison, une écoute 

photo du cabinet barba

Elle aime le Vaucluse, elle aime aussi son village : “Je suis installée dans une partie du village bien desservi par les bus, les parkings et facile d’accès. Le calme et le charme de mon cabinet dans une vieille maison de village offre la confidentialité et le côté “cocooning” que j’aime développer”.

photo cabinet barba deco

Dans son cabinet, Sandra Barba reçoit donc principalement aujourd’hui les traumas de victimes de violence. Elle nous raconte une séance-type : “Avant tout je mêle mes connaissances en psychothérapie et sophrologie dans chaque séance, ce qui favorise l’écoute et le dialogue. Le plus de mon cabinet est le suivi entre les séances par mail et sms pour accompagner les personnes et ne jamais laisser l’autre seule”.

MIEUX VOUS CONNAÎTRE

photo ville barba

Qu’aimez-vous dans votre pratique ? Vos qualités, vos atouts? 

“Le dialogue, l’échange, l’écoute, la bienveillance, l’empathie, la simplicité sont mes techniques de base. Je fais de chaque rendez-vous un rendez-vous unique. Mes patients ne se croisent pas en salle d’attente. Chacun arrive et s’installe dans son espace et son cocon le temps de la séance. J’apprécie ce rythme et prend le temps pour chacun. Mon atout principal est l’accompagnement au delà de la séance 24/24h”.

Que  faites-vous quand vous sentez que le stress vous gagne ?

“Quand le stress me gagne…je ne suis pas magicienne mais je sens arriver les moments de densité. Je prends du recul, je souffle et je m’octroie des temps de pause”.

Un message “bien-être” particulier à faire passer ? 

“Mon leitmotiv est que les personnes que j’accompagne ne sont plus jamais seules”.

Julie G.

Responsable marketing & Journaliste web. Rédactrice en chef du blog LaMedecineDouce.com depuis 2014. Sophrologue par passion.