femme mange nutrition régime
Paroles de thérapeutes,  Diététique & Nutrition

Ophélie Dehon est Diététicienne Nutritionniste, mais au final “le vrai médecin, c’est vous !”

Ophélie Dehon est Diététicienne Nutritionniste, spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire : anorexie, boulimie, hyperphagie. Tous publics et sportifs, diabétiques et personnes âgées.

Portrait Ophélie Dehon

“Je suis originaire du Nord de la France, une vraie ch’timi. J’ai toujours vécu dans le bassin de l’Avesnois. J’ai d’abord exercé sur la commune de Cousolre à la frontière belge en libéral en 2018 et à présent j’ai également  rejoint le groupement médical de Rousies près de Maubeuge”.

Ophélie a 28 ans, et a commencé un Bac scientifique en poche : “Je me suis ensuite orientée en médecine… mais la 1ère année a eu raison de moi, mais sans me retirer ma volonté de soigner autrui, et je me suis orientée vers le BTS Diététique (diplômée en 2014). Depuis je me forme de manière régulière : Education Thérapeutique du Patient, et je serai prochainement diplômée en troubles du comportement alimentaire ( anorexie, boulimie, etc) : une spécialisation qui me tient beaucoup à cœur. Je poursuis mes formations avec une application des thérapies cognitivo-comportementales à la diététique”.

Ophélie vit en couple depuis 8 ans, maman  d’une petite fille de 3 ans.

“Et je suis tombée amoureuse de mon métier…”

BTS diététicien

“J’ai toujours entendu dire que l’on choisissait son métier dès l’enfance, que parfois il s’agissait d’une vocation mais cela n’a pas été le cas pour moi. Même enfant j’ai toujours voulu être médecin, je m’amusais à rédiger des ordonnances pour mes poupons, puis je faisais semblant avec leurs médicaments. Lorsque j’ai échoué en médecine, cela a été très douloureux, mais j’ai eu la chance d’être bien boostée par ma maman qui m’a orientée vers la diététique. Je suis une grande gourmande, j’ai toujours aimé manger et préparer des repas et j’ai donc entrepris la formation du BTS sans grande conviction, mais je suis tombée amoureuse de mon métier, aujourd’hui je n’en changerai pas. C’est mon métier qui m’a trouvée !”

Ophélie reçoit tous les types de public, du nourrisson au sportif : “Je suis souvent consultée pour les pertes de poids évidemment, mais aussi pour les problèmes de diabète, de cholestérol, les grossesses avec risques de diabète ou encore les rééquilibrages alimentaires”

La première consultation/ rencontre avec le patient dure 1h30 : “Nous établissons son dossier (administratif/ documents mutuelle). Ensuite nous échangeons sur le motif de la venue, les attentes, les freins et leviers par le biais d’échanges sur la situation familiale, professionnelle, les problèmes de santé, les traitements en cours, etc. Cela me permet de personnaliser les conseils mais aussi la collaboration avec le patient. Ensuite nous discutons des habitudes alimentaires, des aversions. Viens le moment de la prise des mesures (mesure de la taille, poids, prise de mesures au ruban). J’offre également à chaque patient un bilan bioimpédancemétrique de pointe avec un matériel médical français,  le Z-métrix. Nous exploitons ce dernier bilan afin d’élaborer ensemble une répartition alimentaire adaptée à la situation mais aussi aux souhaits du patient”.

MIEUX VOUS CONNAÎTRE

repas diététique

Vos qualités selon vous ?
“Je suis bienveillante, à l’écoute, drôle. Je passe également mes consultations à déculpabiliser le patient en actionnant mon mode « femme de ménage des idées reçues de la nutrition », ça compte comme une spécialité ? Je pense que la pratique de la diététique nécessite beaucoup d’empathie mais aussi de tolérance : tous les patients ne souhaitent pas changer toute leur alimentation pour respecter les codes établis par les autorités de santé. Il faut savoir respecter le libre arbitre de chacun. Notre profession est classée parmi les rééducateurs, je pense qu’il faut rester modeste en se disant que faire passer une information de qualité assimilée par le patient est déjà une bonne chose. Le patient reste libre d’appliquer ou non une fois l’éducation reçue”.

Un coup de stress ?
“Je m’assois, branche mes écouteurs sur mon smartphone et réalise une courte séance de méditation. Si je n’ai pas le temps alors j’essaie de réfléchir à ce qui me stresse et bien souvent il s’agit d’anticipation : le stress sur ce qui n’est pas encore arrivé, c’est mon mode de fonctionnement, j’essaie de réaliser plusieurs inspirations-expirations, et cela s’apaise un peu”.

Un message “bien-être” particulier à faire passer ?
“Il faut prendre soin de soi, prendre le temps de s’écouter et de se comprendre avec beaucoup de patience et de bienveillance. Le but n’est pas de changer mais de devenir le meilleur Soi possible en acceptant ce qui ne peut pas être changé. Enfin nous sommes notre meilleur médecin”.

Une phrase ou une idée fétiche ?
« Quand l’appétit va, tout va » merci Obélix (rires)

Informations, actualités et prise de rendez-vous sur son profil Resalib :

Consulter le profil de Dehon Ophelie
Julie G.

Responsable communication & Journaliste web. Rédactrice en chef du blog LaMedecineDouce.com depuis 2014. Sophrologue par passion.