photo arbre nature seine
Paroles de thérapeutes

Philippe Monnier, Praticien en bien-être vous le dit : “Ne remettez pas à demain ce qui peut vous faire du bien aujourd’hui”

philip monnierPhilippe Monnier, pour prendre soin des autres, pratique plusieurs massages : un mélange de Californien, Hawaïen et Suédois. Et pour la petite relaxation coréenne, des techniques de vibrations, oscillations, portage par les foulards et étirements. Il exerce professionnellement depuis 2015, en Ile-de-France, région où le bien être est très développé. Il exerce au domicile du client de Paris Sud de Seine aux communes du 92 et 94 proches. Il y a vécu auparavant quelques expériences sous cette forme : “j’ai essayé de jouer les Mr Muscles pour garder un maximum d’étoiles version Uber et j’y ai laissé quelques tendinites ! Donc attention à l’éthique…avant de s’engager avec un partenaire commercial car vouloir mettre de la compétition dans le Bien-être équivaut à demander à un pizzaïolo de faire du palper rouler !”. C’est dit.

“Culture, origine, sensibilité : chacun est unique”

photo massagePhilippe Monnier a 53 ans, il est père de famille. Il revient sur son parcours : après quelques essais en cours du soir, il se découvre des aptitudes d’écoute corporelle et décide en 2012 de suivre une formation professionnelle en techniques de relaxation corporelle et massages bien-être : “Cette approche holistique du massage, mise en place par un relaxologue et une masseuse énergéticienne, a été révélatrice du chemin que le praticien doit lui-même emprunter pour développer son activité en conscience et respect de l’autre: « Chacun(e) de vous êtes unique, tant par votre culture, votre origine, votre sensibilité ». Ensuite, parallèlement à cette aventure humaine, par différents stages et ateliers dans le médico-social, développant également mes aptitudes en combinant sport et méditation, je m’oriente vers un ressenti plus anatomique du massage, prenant conscience que les petites contrariétés corporelles ne sont pas seulement liées aux douleurs somatiques mais aussi physiques. C’est là que j’ai suivi mes autres cursus massage pour gagner en visualisation corporelle et bien sur, diversifier mes prestations”.

Une couleur dominante : la relaxation…

photo massage foulardPhilippe a débuté une formation en massage et relaxation en 2012/13 (135 heures/un weekend par mois) et pratiquement autant en développement personnel. Il précise : “ce cursus de massage et relaxation évolutive, mis en place par un relaxologue et une masseuse énergéticienne à l’école Isthme de Montgeroult (95) correspond bien aujourd’hui à l’essentiel de mon activité : prendre soin de l’autre. Parallèlement, j’ai suivi une formation de qualité en massage hawaïen sur 3 jours à l’école Azenday pour m’ assurer que j’étais aussi capable de m’intégrer dans un cursus un peu plus conformiste mais cela ne m’a pas semblé être l’essentiel”. En 2017, pour développer un ressenti plus musculaire du massage et pour satisfaire une demande plus anatomique, Philippe se forme au massage suédois à l’école The Miki School, une bonne école selon lui : “aujourd’hui, chacune de mes prestations est un mélange de toutes ces couleurs avec toujours une dominante relaxante parce que les tensions musculaires proviennent souvent d’un stress, surtout en Île-de-France, ajoute-il avec humour !
Philippe Monnier concède attirer un public plutôt féminin à 70 % : “mais globalement ce sont des personnes qui recherchent ce qui me définit le mieux : de l’empathie, des conseils et de la bienveillance”. Il démarre d’ailleurs chacune de ses séances par un rituel de bienveillance.

3 QUESTIONS-EXPRESS

Pour nous parler de ses qualités, Philippe s’adresse à ses clients :
Ce qui me plaît dans ma pratique, c’est de voir la tête que vous faites quand la prestation massage ou relaxation est terminée…vous avez l’air tellement vous-même !”.
Et le stress du praticien ? “Il faut prendre un temps d’arrêt et expirer au plus profond de soi vers le hara”.
Un dernier message ? “Le plus beau cadeau que vous puissiez lui faire, c’est de prendre soin de vous”.

Julie G.

Responsable marketing & Journaliste web. Rédactrice en chef du blog LaMedecineDouce.com depuis 2014. Sophrologue par passion.