photo femme sophrologue
Sophrologie

Comment devenir Sophrologue ?

On décrypte le monde de la sophrologie et on vous explique comment se lancer : statut, formation, diplôme, rémunération…

La sophrologie, créée en 1960, est une activité aujourd’hui reconnue et appréciée du grand public, qui participe largement au développement du secteur bien-être. Pour exercer, outre sa formation initiale, le Sophrologue doit au départ disposer de quelques points forts : un minimum d’empathie pour les autres et une bonne capacité d’écoute. Il va devoir mettre en confiance les personnes dans une relation d’aide. Pour résumer : qualités humaines requises…

Peut-on devenir Sophrologue à tout âge ?

Oui, on peut devenir Sophrologue à tout âge, maturité et expérience constituant un apport. Les spécialistes qui ont témoigné de leur parcours sur le blog ont presque tous exercé en entreprise de longues années avant de se reconvertir à la Sophrologie. Certains ont choisi jeunes cette activité, mais ils sont moins nombreux.  Beaucoup ont fait carrière dans les ressources humaines, la communication, la santé ou les métiers de services. Ils ont souvent vécu un événement ou suivi un stage qui leur a servi de “déclic”. Par la suite ils ont quitté l’entreprise, parfois au bout de quelques années. Il peuvent aussi exercer en double activité, salariés et Sophrologues indépendants. Peu à peu il semble difficile de cumuler les deux et ils choisissent de se tourner vers l’humain à temps plein pour répondre pleinement à ce désir de changement de cap et d’accompagnement des autres.

Retrouvez le parcours et le témoignage de Sophrologues :

Quels diplômes et quelles formations pour devenir Sophrologue ?

Il n’y a pas de réglementation imposée, mais pour être reconnu professionnellement et proposer un exercice de qualité, il est indispensable de se former (théorie et pratique).  De nombreuses écoles proposent des formations payantes (à la charge du stagiaire) encadrés par des professionnels, on en compte une centaine en France.

Aucun diplôme préalable ne vous sera demandé pour accéder à ces formations. Seuls passeports requis : votre motivation, votre assiduité, votre enthousiasme !

Le titre de Sophrologue est-il reconnu par l’Etat ?

RNCP

Tout est une question de reconnaissance : le Sophrologue est reconnu par son niveau de qualification, grâce à sa certification.

 La Chambre Syndicale de la Sophrologie, premier réseau des Sophrologues de France, précise bien :

« Le titre RNCP (Répertoire National de la Certification Professionnelle) est la seule distinction officielle du métier de Sophrologue en France aujourd’hui (titre de niveau III). Aucun autre diplôme ou master n’existe. Le stagiaire doit donc choisir une formation inscrite au RNCP »

Un répertoire « édité » par France Compétences, organisme sous la tutelle du Ministère du Travail.

Source : https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/diplome-etat-certificat-rcnp-sophrologue/

Quelle école choisir pour devenir Sophrologue ?

groupe de formation

Dans les méandres de la formation, avant de décider quelle école vous choisirez pour vous former, prenez le temps de comparer les sites, leurs données, et le contenu pédagogique de chaque formation. Vérifiez les tarifs et le nombre d’heures et comparez. Consultez les renseignements des Sophrologues de Resalib qui souvent indiquent où ils se sont formés, et pourquoi pas… prenez le temps d’en interroger quelques-uns pour recueillir des conseils. Ils sont au cœur du système et vous pouvez les contacter directement.

Avant de signer pour un programme et une école, voici quelques pistes à vérifier :

  • vérifiez l’assise de l’école (depuis quand ?), et sa déclaration officielle en préfecture.
  • ses capacités d’accueil (nombre de stagiaires/ par an, par formation).
  • ses propositions pédagogiques.
  • son habilitation à délivrer le RNCP.
  • comparer les prix, les heures, les contenus.
  • vérifiez les labellisations. Un label est une reconnaissance.

A noter : les formations par correspondance peuvent séduire, mais seul chez soi, il faut trouver le temps et doublement travailler. En groupe, délocalisé, on est mieux stimulé, et plus dynamique. On apprend aussi des autres.

Comment s’installer et quel statut choisir pour un Sophrologue ?

Graphique Statuts juridiques des sophrologues en 2019

Les Sophrologues présents sur Resalib déclarent être à 85% en micro-entreprise (ex : auto-entreprise). 5% en entreprise individuelle (EI) et 3,5% dans un cadre associatif (Association loi 1901).

C’est une activité de nature libérale et la législation en la matière évolue vite. Pour ne pas vous tromper, privilégiez les sites officiels qui peuvent vous fournir des explications mises à jour et fiables, comme le site du ministère de l’Economie : Quel statut juridique choisir pour son entreprise ?

Dans votre région, rapprochez vous de tous les organismes qui facilitent les créations d’entreprise et servent de conseil, les ruches d’entreprises et toutes formes d’aides  à la création.

Vous aurez à contacter l’URSSAF pour l’enregistrement au CFE (Centre de Formalité des Entreprises). On ne le sait pas toujours mais l’Urssaf  peut vous apporter aide et conseil. 

Plus d’informations sur les principaux statuts utilisés :

Avant de vous installer, seul ou en cabinet groupé, consultez les sites, les forums, des professionnels de l’installation ou la chambre syndicale de votre activité. Rapprochez vous des cabinets groupés déjà en place, leur expérience vous aidera certainement à faire les bons choix et éviter les écueils.

Combien gagne un Sophrologue ?

A recouper les informations sur le net, revient le chiffre de 1500 à 2000 euros net. Néanmoins la réponse est ardue à certifier car peu de praticiens se livrent et aussi parce que le chiffre d’affaire d’un cabinet indépendant va beaucoup dépendre de l’ancienneté et de la notoriété du Sophrologue, du lieu d’exercice, du nombre de consultations, du tarif pratiqué, etc. 

D’après les données du site Resalib, en libéral, le prix moyen d’une séance individuelle (de 45 minutes à 1 heure) est de 55 euros (les prix s’échelonnent de 45 à 90 euros). Celui d’une séance collective est de 15 euros par personne.

Par exemple, pour 10 séances individuelles et 1 séance d’un groupe de 10 personnes chaque semaine, vous obtiendrez un chiffre d’affaires de 2 800 euros par mois.

Certaines structures peuvent également salarier leur Sophrologue (rare). 
Un Sophrologue salarié gagnera un minimum de 10,03 euros brut pour une heure de travail (valeur du SMIC 2019).

Quels sont les syndicats qui comptent ?

aide syndicat

Il y a de nombreux syndicats qui proposent de vous informer et de vous accompagner dans votre vie professionnelle de Sophrologue. Ils ont parfois leurs formations ou leur réseau d’écoles.

Voici les 5 principaux syndicats regroupant la plupart des Sophrologues en France :

Parler avec des Sophrologues

capture ecran accueil resalib.fr

Retrouvez des Sophrologues près de chez vous et partout en France sur Resalib.

logo titre rncp resalib

Découvrez aussi les Sophrologues RNCP dans l’Annuaire des thérapeutes certifiés RNCP.


Un retour à nous faire ou un complément d’information ? Ecrivez-nous.